Article: Fonds de capital-investissement : découvrir le marché de l’investissement direct dans les entreprises

Accueil
News
Single Post
investissement en FPCI

Un bon point de départ pour comprendre les fonds de capital-investissement est de les comparer aux fonds d’actions traditionnels, que la plupart des investisseurs connaissent déjà. Les fonds de capital-investissement ne sont rien d’autre que des fonds d’actions, mais avec une particularité majeure : ils investissent principalement dans des actions de sociétés privées, qui ne sont pas cotées en bourse.

En quoi consiste le capital-investissement ?

Le rôle d’un fonds de Private Equity est de recevoir des investissements de la part d’actionnaires et de prendre des participations dans des entreprises à fort potentiel de croissance. À cette fin, les gestionnaires de ces fonds adoptent des pratiques actives dans chaque entreprise dans laquelle ils investissent. Qui plus est, ils ajoutent une expertise administrative, en aidant dans les relations avec les banques, en renégociant les dettes, en réduisant les coûts des fournisseurs, en élargissant la base de clients, entre autres actions. Le but est d’augmenter les revenus et les bénéfices des entreprises dans lesquelles ils investissent, et par conséquent, d’augmenter la valeur des investissements réalisés par l’intermédiaire du fonds.

En revanche, pour contribuer au développement des entreprises et à l’amélioration de leurs résultats financiers, il faut du temps, car la valeur ne peut pas être créée rapidement et facilement. C’est pourquoi la durée des fonds (en moyenne 7 à 10 ans) est généralement plus longue que celle d’un fonds d’actions traditionnel. Quoi qu’il en soit, les investisseurs professionnels peuvent réaliser un investissement en FPCI avec le soutien de Smalt Capital, une société de gestion située à 10 Boulevard Ralli CS 40025 13272 Marseille Cedex 08, proposant un accompagnement financière, humain et technique.

Comment fonctionne un fonds de capital-investissement ?

On peut résumer la vie d’un fonds de capital-investissement en 3 phases principales :

Levée de fonds et période d’engagement

Avant que le fonds ne démarre, il y a une période de levée de fonds au cours de laquelle les investisseurs signent les documents d’engagement. Cette étape est très importante, car le gestionnaire saura combien d’argent sera disponible pour constituer le portefeuille du fonds pendant la période d’investissement. Les actionnaires, quant à eux, devront honorer leur engagement d’investissement en apportant des capitaux au fur et à mesure des demandes du fonds.

Période d’investissement

Au cours de cette phase, le fonds se concentrera sur la sélection, l’investissement et la gestion des entreprises qui constitueront son portefeuille.

Période de désinvestissement

À l’issue de la période d’investissement, certaines des premières entreprises dans lesquelles le fonds a investi peuvent verser déjà des dividendes ou commencer à s’amortir. Ces revenus du capital commencent à couvrir les investissements initiaux et contribuent positivement à la rentabilité consolidée du portefeuille.

Quelles sont les catégories de capital-investissement ?

En fonction du stade de développement des entreprises dans lesquelles le fonds investit, les investissements peuvent être classés dans au moins trois grandes catégories :

Capital d’amorçage

Le capital d’amorçage est un investissement à très haut risque, car il permet de structurer une nouvelle entreprise presque à partir de zéro, d’où son nom de “capital d’amorçage”. Ils fournissent des ressources pour structurer et faire décoller les entreprises.

Le capital-risque

Le capital-risque est également un investissement à haut risque qui est généralement réalisé dans des entreprises en phase de démarrage, mais avec un degré de risque moindre par rapport au capital d’amorçage. Dans ce cas, l’objectif est de soutenir les premières étapes de l’entreprise, qui génère généralement déjà des revenus.

Capital-investissement

Dans le cadre du capital-investissement, l’investissement se fait également en échange d’une participation. L’entreprise qui bénéficie de ce type d’investissement se trouve néanmoins à un stade plus avancé qu’une start-up, et génère souvent déjà des bénéfices réguliers. Dans cette modalité, l’objectif est de favoriser l’expansion de l’entreprise et non de financer ses premiers pas.